ACTUALITÉS

Sylvain, apprenti ingénieur, spécialité Electronique et Informatique

Formations Métiers Parcours d'apprentis
share on socials
Print the page

Un pied dans l’académique et l’autre dans l’entreprise, c’est le quotidien de Sylvain qui prépare actuellement son diplôme d’ingénieur en Electronique et Informatique Systèmes Communicants, tout en effectuant son alternance au sein d’EDF. Témoignage.

Quel a été ton parcours avant d’INTÉGRER cette formation en apprentissage ?

Après un Bac professionnel en Électrotechnique dans la Nièvre, j’ai effectué deux stages en entreprise dont un chez EDF. J’ai ensuite intégré un BTS Électrotechnique afin d’acquérir notamment des compétences en domotique et en automatisme.

Comment AS-tu connu la formation Electronique et Informatique Systèmes Communicants d’Ingénieurs 2000, en partenariat avec l’ESIPE ?

Un de mes collègues chez EDF s’était inscrit au concours d’admission d’Ingénieurs 2000. Attiré par l’informatique et l’électronique, j’ai participé à la Journée Portes Ouvertes de l’ESIPE. J’ai rencontré le responsable de la formation qui a pris le temps de me renseigner sur son contenu. J’ai pu également discuter avec des apprentis et visité les locaux. J’ai aussi découvert les projets domotiques et de drones sur lesquels ils travaillaient. Cela m’a donné envie d’intégrer cette filière. Bien qu’étant titulaire d’un BTS qui n’était pas éligible pour la formation, mon dossier a cependant été examiné et retenu. C’est ainsi que depuis septembre 2015, je suis apprenti ingénieur chez EDF tout en suivant la formation Electronique et Informatique, Systèmes Communicants à l’ESIPE.

Venir et se loger à Paris n’a PAS été une décision trop difficile ?

Cette question ne s’est pas réellement posée car j’ai vraiment souhaité poursuivre mes études en école d’ingénieur, et je savais que je ne devais pas laisser passer cette opportunité. Ayant déjà fait de l’alternance, je pense avoir développé une certaine autonomie qui m’a permis de m’adapter assez rapidement dans une ville comme Paris. Concernant la partie financière, je savais que j’aurais des aides de la CAF donc je n’ai pas hésité.

Qu’apprécies-tu dans cette formation Electronique et Informatique, Systèmes Communicants ?

Le contenu de la formation m’intéresse énormément et cadre bien avec la réalité de l’entreprise. J’ai découvert par exemple la partie réseau qui me passionne beaucoup. Même si je n’ai pas encore mis en pratique tous les aspects abordés en cours, lorsque je suis en réunion par exemple, cela m’aide à mieux comprendre les problématiques de mes collègues avec lesquels je suis en contact.

Peux-tu nous parler d’un projet que tu as géré de A à Z, où tu as pu appliquer tes connaissances ?

Le projet consistait à réunir les informations issues des capteurs installés sur les tranches nucléaires vers une application, le widget. Par une « simple » application, les agents avaient la main très rapidement sur des informations qui étaient autrefois difficiles à trouver. Je suis allé à la rencontre des différents services afin de leur présenter le projet et identifier leurs besoins.J’ai ainsi rédigé un cahier des charges. J’ai également élaboré des spécifications fonctionnelles et techniques puis son développement en HTML, CSS, Javascript et PHP. Lorsque j’ai pris en charge ce projet, nous n’avions pas encore abordé ces nouvelles technologies en cours, mais les connaissances acquises en électronique étaient indispensables pour mener à bien ce projet. Cette application a été mise en place au sein de mon entreprise et correspond totalement à la demande des agents.

Comment t’es-tu préparé pour intégrer cette formation ?

Après mon BTS, mes professeurs m’ont encouragé à poursuivre mes études car j’étais un élève sérieux. Ils m’avaient prévenu de la différence de niveau avec une école d’ingénieur. J’ai eu la chance d’échanger avec le responsable de formation qui m’avait conseillé de bien réviser les maths de 2e année de DUT. Cela m’a permis de réussir le concours d’admission. La 1re année de ma formation a été très intense en termes d’organisation, de remise à niveau, en plus d’aborder des matières que je n’avais jamais alors étudiées. Je suis cependant très satisfait car ce domaine m’intéresse vraiment et je suis en passe de réussir ma 3e année.

Comment s’est déroulé le 1er semestre de ta formation ?

J’ai travaillé en binôme avec un collègue de formation qui était plus attiré par l’électronique. Nous avons développé notre complémentarité et avons passé beaucoup de temps à la bibliothèque et beaucoup moins devant la télé ou à dormir…! Les professeurs ont été à l’écoute pour nous aider à nous organiser. De toute façon, le redoublement n’est pas autorisé en apprentissage. Je n’avais pas le choix que de travailler et de trouver une bonne organisation dans mon quotidien.

Actuellement tu es en Italie avec Erasmus ?

Grâce à un TOEIC validé en 2e année, j’ai pu partir en Italie : je suis des cours de ma spécialité en anglais. Je dois valider 30 ECTS sur cette période, il faut donc rester très sérieux et l’international est très enrichissant au niveau relationnel. Le fonctionnement en Italie est très différent puisqu’ici les élèves peuvent suivre des cours en italien ou en anglais. Ils ont également beaucoup de matières optionnelles. Aussi, je découvre de nouvelles méthodes de travail qui seront des atouts pour mon entreprise, au sein d’EDF, et pour la suite de ma carrière.