ACTUALITÉS

Ingénieur·e Matériaux : la 1re promotion accueille plus de 50% d’apprentiEs

Formations Parcours d'apprentis
share on socials
Print the page

Au total, 17 apprenti·e·s ont intégré la première promotion de la filière Ingénieur·e Matériaux lancée en septembre 2018 par Ingénieurs 2000 en partenariat avec l’EICnam, l’école d’ingénieurs du Cnam. Avec 11 filles et 6 garçons, cette première promotion compte plus de 50% d’apprenties ! Un pourcentage inédit qui renverse la tendance dans les cursus ingénieurs. L’occasion de mettre à l’honneur le parcours de Fériel et Mélina. L’une est apprentie ingénieure chez AHD (Aciéries Hachette & Driout) et l’autre évolue au sein de Thales Global Services.

Fériel, Spécialité Ingénieur·e Matériaux En alternance chez AHD, Aciéries Hachette & Driout

« Après l’obtention de mon bac S, j’ai intégré un DUT en Mesures Physiques avec une spécialisation Matériaux et Contrôles Physico-chimiques. J’ai toujours eu un certain intérêt pour cette branche de la physique. J’ai par ailleurs pour projet de me spécialiser en biomatériaux et biomécanique, afin de me rapprocher d’une certaine manière du volet médical et d’y contribuer.

Je n’ai pas eu de déclic particulier, j’ai découvert mon intérêt pour le métier d’Ingénieur·e, métier d’innovation, de recherche et de développement, en regardant des documentaires scientifiques. Mon choix de poursuites d’études s’est donc porté sur les matériaux et en alternance ! Selon moi, l’alternance est la meilleure manière de progresser et d’être efficace dans les futures responsabilités qu’un ingénieur·e sera amené à prendre.

J’ai été acceptée dans trois écoles d’ingénieurs et j’ai choisi l’EICnam pour sa formation Ingénieur·e Matériaux en apprentissage ! J’effectue mon alternance chez AHD (Aciéries Hachette & Driout) localisée à Saint-Dizier. A mon arrivée au sein de l’entreprise, j’ai intégré le service Métallurgie-Méthodes et j’avais pour mission d’étudier l’influence de tous les éléments constituants le métal sur les caractéristiques mécaniques obtenues à la fin de la chaîne de production. Actuellement, je fais une étude sur une pièce commandée par un client important et exigeant. Je suis mobilisée avec l’équipe sur ce projet pour déterminer et prévoir les risques plausibles et ainsi anticiper sur les éventuelles améliorations à faire au niveau des différents services de l’Aciérie. C’est une mission prenante car de nombreux paramètres sont à prendre en compte dans l’élaboration d’un acier de qualité. Il est donc important par la suite de s’assurer de la qualité de notre pièce en effectuant une batterie d’essais et en respectant les normes et délais imposés par le client. Je commence à avoir une certaine autonomie dans mon travail même si j’ai encore énormément de choses à apprendre de l’équipe qui m’entoure. L’ensemble de ces missions vont me permettre d’établir des études concrètes qui vont me donner ainsi la possibilité de modifier certaines pratiques et proposer de nouvelles innovations et optimisations.

Je suis très fière d’être dans une toute nouvelle promotion où la gente féminine est en supériorité numérique. Il est vrai que nous n’avons absolument pas été habitués à cela vu nos parcours respectifs. J’espère que l’exemple de notre promotion suscitera chez beaucoup, filles ou garçons, des vocations et l’envie de devenir Ingénieur·e ! »

Mélina, Spécialité Ingénieur·e Matériaux En alternance au sein de ThalEs Global ServicES

« J’ai obtenu un baccalauréat général Scientifique, spécialité Mathématiques. J’ai toujours aimé les sciences et eu des facilités dans ce domaine, c’est pourquoi j’ai décidé de poursuivre des études scientifiques.

J’ai opté pour l’alternance car j’ai souhaité découvrir l’entreprise et plus particulièrement le monde industriel. De plus, je savais qu’en suivant des études tout en ayant de la pratique, cela allait m’aider dans le choix de mon futur métier. C’est pourquoi, j’ai effectué un DUT Sciences et Génie des Matériaux qui m’a permis d’aborder tous les types de matériaux et les procédés existants. Mon alternance s’est effectuée au sein d’Arconic Howmet Casting à Gennevilliers, une fonderie à la cire perdue qui fabrique des pièces pour l’aéronautique essentiellement. J’étais apprentie Technicienne en radiographie, rattachée au Service Qualité. J’ai également eu l’opportunité de travailler avec différents ingénieurs qui ont su me transmettre leur passion. C’est grâce à cette expérience que j’ai pu vraiment confirmer mon envie de devenir ingénieure matériaux et de continuer mes études dans ce sens.

Pourquoi Ingénieure Matériaux ? Depuis mon DUT, mon intérêt pour ce domaine n’a cessé de croître notamment pour la métallurgie. Les matériaux sont présents dans tous les domaines d’activité, de l’industrie en passant par le secteur pharmaceutique jusqu’au génie civil.

J’ai intégré la nouvelle formation Matériaux de l’EICnam en partenariat avec Ingénieurs 2000 car elle est d’une part dans la continuité de mon DUT et d’autre part, elle me permettra de consolider mes connaissances et mes compétences. Je suis apprentie Ingénieure Matériaux/Procédés pour les pièces mécaniques dans le département Industrie chez Thales Global Services sur le site de Vélizy-Villacoublay. Je travaille sur la mise à jour de spécifications matériaux groupe, suite à un changement de stratégie. J’interviens également sur les règlements et normes aéronautiques/défense pour vérifier la conformité dans nos exigences. Et je suis aussi sur des sujets ponctuels en rapport avec la qualification des fournisseurs afin d’apporter du soutien à mon service. Ces missions me permettent de développer de réelles compétences techniques et d’acquérir des connaissances nouvelles pour me préparer à mon futur métier…»